Pub EasyVoile Pub Easy-Micro.org


Suivez nos skippers aquitains dans la

Transat Jacques Vabre 2001

Transatlantique en double entre le Havre et Salvador de Bahia
(1993 - 1995 - 1997 - 1999 - 2001 - 2003 - 2005 - 2007 - 2009 - 2011 - 2013 - 2015 - 2017)

Lalou Roucqueyrol - Banque Populaire

Yves Parlier

Suivez nos skippers Aquitains, Yves Parlier et Lalou Roucayrol sur le trimaran "Banque populaire III"

EasyVoile Pour sa cinquième édition, la Jacques Vabre est partie du Havre pour rallier le Brésil (Salvador de Bahia). 37 voiliers se sont engagés pour prendre le départ de l'évènement qui a consacré les champions de l'année 2001. Groupama (Franck Cammas - Stève Ravussin) l'emporte chez les multicoques 60 pieds, Sill Plein Fruit (Roland Jourdain - Gaël Le Cléac'h) gagne chez les monocoques 60 pieds et One Deam, One Mission (Alex Bennett - Paul Larsen) dans celle des monocoques 50 pieds open. L'équipage Aquitain (Lalou Roucayrol et Yves Parlier) se positionne à la 6e place au classement général.

Rétrospective 2001
Lalou et Yves à Bahia Banque Populaire III a pris le départ de la Transat le 4 novembre 2001. Lalou Roucayrol, skipper du Trimaran, et son co-skipper, Yves Parlier ont franchi la ligne d'arrivée le 20 novembre, à 12 heures (heure locale), soit 14 heures pour Paris.

L'équipage se positionne à la 6e place au classement général : une place à laquelle ils ne prétendaient pas, mais défendue avec acharnement dans la première partie de la Transat.

Le gennaker déchiré, dans la descente vers Ascension, a empêché BP III de tenir son allure et l'a contraint à un "stop & go" à l'île de Sale (Cap Vert) pour récupérer une nouvelle voile auprès de Daniel Souben, le Team Manager venu les rejoindre par avion en toute hâte. Repartis moins d'une demie-heure après, en direction de l'île d'Ascension, Lalou et Yves n'avaient qu'une seule chose en tête : revenir sur la tête de flotte. C'est alors la déchirure et la chute sous le bateau du nouveau gennaker. Après une nuit passée à récupérer la voile et tenter de la recoudre, Lalou et Yves sont parvenus à renvoyer pour terminer leur descente sur Bahia. Le vent mollissant n'a pas permis le duel avec BELGACOM. BP III touchera Bahia 10 heures après Jean-Luc Nélias et Michel Desjoyeaux.

Après quelques heures de repos, Lalou Roucayrol, a tenu le 22 novembre 2001 un point presse à Bahia pour commenter sa course avec les journalistes. Extraits:

Question : Alors Lalou pas trop déçu ?

Lalou : "La seule place valable dans une course, c'est la première ! On est forcément déçus, car avant notre avarie de grand gennaker nous étions parfaitement dans la course pour la victoire. Il est sûr que sans ce problème technique nous serions aujourd'hui sur le podium. Les performances du bateau sont excellentes, la preuve, nous avons fait plusieurs fois la plus grande distance parcourue en une journée. Mais les avaries font partie de ce sport, nous avons tous eu des petits soucis plus ou moins pénalisants."

Une super expérience et un excellent tour de chauffe pour préparer la Route du Rhum à laquelle participera Lalou en novembre 2002.

Quant à Yves Parlier : "Après le passage de l'Ascension, on croyait vraiment revenir sur BELGACOM et quand on a cassé l'émerillon et après avoir récupéré le gennaker, on y croyait toujours mais BELGACOM, là où il était, avait plus de vent."


Copyright © 2005/2018 - François Bisch - www.easyvoile.com - V 5.0 - Tous droits réservés.
Haut de page EasyVoile